Le Gouvernement, dans sa déclaration de politique communautaire 2014-2019, s’était engagé à créer ce cours en remplacement d’une des deux heures de cours de religion ou de morale sans perte d’emploi. Un décret a prévu d’attribuer, de manière prioritaire la première année de mise en œuvre, ce cours aux enseignants de morale et de religion en « perte d’horaire » à cause de la disparition d’une de ces deux heures.