Le Gouvernement, dans sa déclaration de politique communautaire 2014-2019, s’est engagé à créer ce cours en remplacement d’une des deux heures de cours de religion ou de morale sans perte d’emploi. Un décret prévoit donc d’attribuer, de manière transitoire, ce cours aux enseignants de morale et de religion en « perte d’horaire » à cause de la disparition d’une de ces deux heures.